A Top Chef, le « king » est alsacien

xavier koenig
© R.A.N
A-  |  A+
Accès au contenu enrichi :Vidéo
C’est le lauréat le plus jeune à avoir remporté le concours culinaire Objectif Top Chef sur M6. Le lundi 13 avril 2015, la chaîne nationale faisait un triomphe au commis de 19 ans qui porte bien son patronyme royal. Xavier Kœnig, sacré roi de la prestigieuse compétition, a su, au terme d’un marathon mémorable, se démarquer de la soixantaine d’apprentis venus de toute la France pour arracher le titre tant convoité.

C’est tout frais, tout nouveau, et le surdoué des fourneaux nous a reçu dans son fief de Sierentz pour suggérer à nos lecteurs une recette de Noël qui fleure bon le terroir et la cuisine de bonne maman. La parole est au jeune homme.

« A la télé, il est vrai, les émissions culinaires font fureur. Pourtant, la malbouffe aussi fait un carton et je me lamente de voir tant de jeunes se ruer sur les burgers, les nuggets, les cordons bleus surgelés et les kebabs. Alors qu’il y a quelques années encore, ceux de mon âge se retrouvaient dans un petit restaurant autour d’une blanquette de veau avec du riz pour savourer en toute convivialité ce plat simple et délicieux. Hélas, le temps manque désormais aux familles et la maman qui se postait derrière son fourneau pour faire manger ses enfants à midi travaille comme tout le monde et on se replie sur des boîtes à réchauffer en deux temps trois mouvements. Quant à la saveur de ces préparations… n’en parlons pas.

Redresser la barre culinaire n’est pourtant pas insurmontable. On peut déjà marquer le coup avec le repas de Noël. Sans que celui-ci ne soit ruineux ou laborieux à préparer. La recette est celle de ma grand-mère qui passait du temps à côté de son petit fourneau en bois alors que sa compotée mijotait à côté d’elle.

Ce qu’elle aimait bien et que j’adore toujours, c’est le civet de chevreuil. Il existe de bons fournisseurs de gibier dans la région où se procurer de la cuisse ou de l’épaule de chevreuil qui tiennent une longue cuisson. Comme garniture, j’aime beaucoup le chou rouge, les châtaignes et les pommes. Faciles à se procurer, ces ingrédients de saison se marient parfaitement avec le gibier et on peut ajouter un bâton de cannelle, une épice bien de chez nous, pour parfumer la préparation. Le chou est à faire compoter à la casserole tandis que la viande grillée est mise à rôtir avec des oignons, des carottes, du poireau, des baies de genièvre et du poivre. On mouille la compotée avec du vin rouge, on fait réduire de moitié, on mouille avec de l’eau. Compter entre trois et quatre heures pour la cuisson. Les petits morceaux de pomme sont rajoutés vers la fin.

Et vous obtenez un savoureux civet de chevreuil avec sa compotée. Pas de stress, pas de pression, pas de jury à convaincre ou à séduire. Faites-vous plaisir en retrouvant le vrai goût des repas en famille.

Ah oui, j’oubliais ! En accompagnement, un bon Pinot noir et, pour le dessert – de la bûche, ça va de soi – un petit vin rouge vendanges tardives. Alsacien, natürlich !

Bonnes fêtes à tous dans la plus top des régions de Noël ! »


Vidéo