Mini-Loup et P’tite Poule cartonnent chez les juniors

portrait-alsace-tendances
A-  |  A+
Voici deux phénomènes de la BD pour enfants, tous deux issus des Arts décos de Strasbourg, qui font un tabac en librairie et crèvent l’audimat sur le petit écran. Christian Heinrich et Philippe Matter, établis respectivement à Schiltigheim et à Dorlisheim, sont intarissables en récits d’aventures vécues par leurs mascottes à poils et à plumes.

Christian Papa Poule

En classe de 6ème, notre illustrateur découvre, par la voix de son professeur d’histoire, les récits incroyables d’Ulysse, de Polyphème ou de Circé chantés par Homère. Son imagination entre déjà en effervescence et c’est bien plus tard, avec l’histoire de « La P’tite Poule qui voulait voir la mer », qu’il passe enfin aux choses sérieuses.
Devenu à son tour conteur, Christian Heinrich nous fait découvrir Carmela, petit personnage à plumes, plus attentif aux récits de voyage de Pédro le Cormoran qu’aux exercices de pontes imposés par la maman. Un jour, dit-elle, elle s’en ira aussi, comme Pédro, « voir la mer » !
Et ça ne tardera pas. C’est la première saga du gallinacé en herbe qui finira sur le pont de la caravelle commandée par Christophe Colomb, qui posera le pied sur le Nouveau Monde, y rencontrera Pitikok, le coq rouge devenu amour de sa vie avec qui elle fondera une famille. Et ils eurent deux jolis poussins et ils vécurent heureux.
Mais ce n’est qu’un début. En 2009, les P’tites Poules souffleront leurs dix bougies tandis que la série publiée aux éditions Pocket Jeunesse s’est vendue à 800 000 exemplaires. Carmela enchaîne les aventures avec une adaptation à la télé, sur France 5. Le succès se poursuit jusqu’en Chine où, dit-on, les conducteurs de pousse-pousse ont adopté un nouveau cri de ralliement : « Roule ma poule ! »

Fiche bio :

Né en 1965 à Sélestat.
Voyage, avec son bloc de dessin et ses aquarelles, dans différents pays.
Suit les cours de l’Ecole supérieure des arts décoratifs de Strasbourg avec Claude Lapointe, fondateur de l’atelier d’illustration de l’ESAD.
Avec Christian Jolibois, auteur, il publie en 1999 le premier tome des aventures des P’tites Poules appelé à un immense succès.

Signe distinctif : accro aux mythes et légendes de la Grèce antique.

Les petites Poules, la bete et le chevalierLe casting :

Carmela : P’tite Poule

Pitikok : Jeune premier originaire d’Amérique

Carmen : la fifille de Carmela et Pitikok

Carmelito : le fiston de Carmela et Pitikok

Belino : un mouton ami du couple (« pourquoi tant de laine » !)

Pédro : un cormoran grand voyageur et un peu mytho.

Caruso : un vieux coq


What’s the Matter Philippe ?

Dans la poitrine de Mini-Loup bat un cœur d’écolier. Le petit canidé, comme tous les écoliers, mignon, parfois réservé, par moments casse-cou, aime bien faire des bêtises et se frotter au monde inconnu qui l’entoure. L’école, dit-on, est un premier lieu d’apprentissage. Et comme Mini-Loup est là pour apprendre, il n’en rate pas une. Il a ses moments de bravoure mais aussi ses périodes de spleen, les passages à vide, le grand rendez-vous de la signature du carnet de notes… Par la voix de son héros aux allures de peluche espiègle et irrésistible, Philippe Matter raconte la vie quotidienne d’un garçonnet au fil des saisons.
Mais le petit héros sait aussi s’engager dans des aventures fabuleuses quand il se métamorphose en preux chevalier pour sauver la belle Louna des griffes d’un terrible dragon, quand il explore la banquise, côtoie les dinosaures ou visite les pyramides au temps des pharaons.
Vingt ans plus tard, le succès est au rendez-vous avec trois millions d’exemplaires vendus dans le monde. Les romans publiés chez Hachette Livre (Bibliothèque rose) séduisent les 6-8 ans et touchent également un public de 4 à 6 ans avec les albums.
Sur le petit écran (France 5), Mini-Loup repart pour une nouvelle série d’animations réalisée par Frédéric Mège et Philippe Matter, ce dernier élevé définitivement au rang de loup blanc de l’illustration junior.

En savoir +

Fiche bio :

Né en 1958 à Yaoundé au Cameroun.
Arrive en France à l’âge de 5 ans puis grandit à Wissembourg.
Se rend à 16 ans à Strasbourg pour études.
Diplômé en graphisme et en illustration.
Crée le personnage de Mini-Loup en 1990.

Signes distinctifs : aime la sieste, la plongée sous-marine, les sucreries, le fromage qui pue et la cueillette des champignons. N’aime pas… les épinards, les chasseurs et les cravates.

Mini Loup adore l'hiverLe casting :

Mini-Loup : « Loulou » pour les intimes

Anicet : le cochon meilleur ami de Mini-Loup (on se demande comment !)

Mini-Pic : ami hérisson de Mini-Loup

Papa-, Maman-, Papi-, Mamie-… Loup : les parents et grands-parents

Dilou : la p’tite sœur

Melle Biglu : la maîtresse